vendredi 27 janvier 2012

Le Sherlock Holmes de la BBC en Street Art parisien

France 4 a eu le bon goût de programmer une nouvelle version de Sherlock Holmes par la BBC intitulée Sherlock ; le cast est parfait, la musique entraînante, c'est bien filmé, et les adaptations de classiques (Une étude en rose, un scandale en Bohême, le chien des Baskerville) sont de beaux exercices de style.

Bien qu'inégal, nos amis anglais ont produit quelque chose de smart (au sens britannique) et de smart (au sens américain), en tout cas de très moderne.

En bas de chez moi, j'ai eu la surprise de découvrir ce Street Art dédié aux personnages et leurs acteurs de cette série :


Moriarty existe !


Sherlock existe !


Je crois en Sherlock



Je crois en Sherlock Holmes

Voilà une belle démonstration d'une oeuvre dont la dimension marketing devient spontanée, donc ultra-efficace.

De toute façon, Sherlock Holmes est un monstre de l'imaginaire, qui a depuis longtemps écrasé jusqu'à son créateur : les ouvrages initiaux, comme le Chien des Baskerville, ne comportaient qu'une moitié du récit avec Holmes, mais, celui-ci a pris toute sa dimension dans la légende. De même, quand Doyle a voulu tuer son héros dans un duel avec Moriarty (en Suisse), il a été contraint, sous la pression populaire, de le ressuciter par la suite...

Ce n'est pas le premier cas dans l'histoire : Iphigénie, personnage mythologique, devait selon la légende être sacrifiée pour apaiser la colère de la déesse Artemis. Le public trouvant de façon générale l'histoire trop triste, certains écrits mentionnent qu'au dernier moment, Artemis aurait remplacé Iphigénie par une biche.

C'est rassurant de constater qu'il y a 4 000 ans, les hommes étaient parfois émus au point de changer leurs propres histoires !

A noter que Sherlock Holmes reçoit fictivement dans les écrits de Doyle une légion d'honneur du gouvernement français. Aujourd'hui, certains fans militent pour une attribution officielle, et se réunissent chaque année à l'Hotel du Louvre, Boulevard de l'Opéra, l'hôtel de Sherlock Holmes. Je trouve que Sherlock Holmes, bien que citoyen britannique, mérite plus la légion d'honneur que pas mal de tristes sires peuplant nos administrations !

Ne manquez pas la saison 2 qui arrive, cela vous lavera des acrobaties absurdes des récents films américains sur ce héros hélas libre de droits :


3 commentaires:

  1. Ah mais cette série. Le personnage a déjà supplanté Robert Downey Jr.

    J'aime que la musique du trailer de la saison 2 ( j'ai pas honte de l'avouer, je les ai déjà vu ) soit celle de doctor who, dont deux scénaristes sont les créateurs de Sherlock. La boucle est bouclée.

    RépondreSupprimer
  2. Ai vu la saison 2 de la BBC. Très bien, avec reprise au dernier épisode du "dernier coup d'archet", la fin (impossible) de Sherlock. J'avoue avoir bien apprécié le premier Sherlock avec Robert Downey JR. Deux choses - souvent oubliées dans les adaptations - dont Sherlock Holmes est un adepte, et reprises dans ce film : la boxe et l'art du déguisement.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis un fan inconditionnel du personnage de Sir Arthur Conan Doyle. J'aime encore plus le côté arrogant que l'on retrouve dans les films avec Robert Downey Jr. (oui j'ai pas honte de dire que j'ai aimé ces films). Mais j'apprécie plus particulièrement le traitement so british qui existe sur la série de la BBC. Par contre j'aimerais savoir s'il existerait une saison 3?
    Et vu à qui l'on donne la légion d'honneur en France aujourd'hui je refuse catégoriquement qu'on l'accorde à Sherlock Holmes. Mélanger ce grand personnage avec nos bouffons contemporains, non ça serait une insulte à la mémoire de cet auteur et de son personnage

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog