jeudi 19 juillet 2012

Comment avoir des followers sur Twitter ?

Comment avoir des followers sur Twitter ?

Je vous présente ici une méthode qui reprend l'ensemble de mes principes d'utilisation de Twitter.

Je ne garantis pas qu'elle fonctionne pour vous. Par ailleurs, vous ne pouvez prendre que quelques idées de cette méthode, bien qu'à titre personnel, quand je suis en échec sur Twitter, c'est que je n'ai pas respecté certains des points suivants...vous savez se cache le diable.

Quand une personne "ordinaire", (c'est à dire pas une vedette de Youtube - Facebook - Media Internet - Vie réelle) se pointe sur Twitter, elle a tendance à ne pas comprendre ce qu'il se passe, et après quelques tentatives de bonne volonté, se retire du réseau.

Elle revient quelques temps plus tard, un mois environ, parfois dans le cadre d'une opération de communication personnelle, et là...elle vit ses premiers RT et ses premiers followers, une décharge d'adrénaline à nulle autre pareille et qui va déclencher l'addiction à ce media.

Rapidement, toutefois, un mur se dresse, infranchissable : à part quelques bots errants, son nombre de followers stagne.

Or, il existe des méthodes pour créer des comptes qui par leur seule existence génèrent un flux de followers entrants régulier et éviter ce type d'impasse.

Je vais faire une petite métaphore.

Twitter, c'est une cour de récréation. On arrive tous dans cette cour un peu seuls, ou accompagnés de quelques amis IRL. Arrivés dans la cour, Twitter vous montre du doigt quelques grands comptes qu'il faut regarder. Il va donc falloir devenir l'un de ces grands comptes (j'en suis encore très loin), c'est le but du jeu en quelque sorte. La stratégie consiste à créer autour de vous un clan, votre clan, qui va vous porter vers différentes étapes de votre vie sur Twitter.

Ces étapes sont les suivantes :

0 - 300 followers : phase d'amorce
300 - 1 000 followers : l'odyssée
1 000 - 5 000 followers : la systématisation
5 000 - 7 700 followers : (J'y suis !)
+ 7 700 followers : terrain inconnu pour moi


La phase d'amorce


C'est la phase la plus capitale de votre vie sur twitter, donc celle qui va occuper la majorité de cet article.

Déjà, pour créer votre clan, avant même d'ajouter votre premier follower, il va vous falloir un minimum de présentation et de respectabilité.

Pour vous présenter, Twitter offre très peu de possibilités, c'est pour cela qu'elles doivent toutes être parfaitement maîtrisées ; afin que consciemment ou inconsciemment vous dégagiez une idée de vous qui ait un véritable relief et non pas les atours parfois sympathiques, parfois pitoyables, de gens mal dans leur peau numérique.

Un principe fondamental de votre identité twitter, c'est qu'elle sera fixe.

Autrement dit, même si vous en avez la possibilité technique, je vous invite fortement à ne changer aucun de ces paramètres dans votre future vie numérique, ou du moins le faire à titre exceptionnel, comme lorsque TF1 change de logo. Donc prenez du temps pour penser à une identité que vous n'aurez pas à regretter dans 5 ans ou lorsque vous devrez vous présenter dans un autre média.

Le deuxième fondamental de votre identité twitter, qui sera développé ensuite, c'est que votre identité sera généraliste.

Certes vous êtes codeur / musicien / blogueur / whatever.

Mais vous n'êtes pas un insecte spécialisé. Vous êtes un tout.

Vous avez une vie spirituelle, sexuelle, professionnelle, vous avez des espérances et des déceptions. Ne donnez pas un angle définitif à votre identité, au contraire, étalez là aussi loin que vous le pouvez dans tous les sens.

Votre nom @ twitter :

Twitter propose deux éléments : un nom assez court commençant par un @ et qui vous permet de vous identifier et de vous interpeller sur Twitter, ainsi qu'une description nominale plus dense.

Par exemple : @W_Chloé / Chloé Woitier

Libre à vous d'utiliser votre nom / prénom, mais je vous invite aux points suivants :

- prenez un @ court
- prenez un alias (@) identique à votre identification nominale
- prenez un @ facile à prononcer (J'ai beaucoup de mal avec @brloubrlou par exemple), parce que Twitter, on y écrit, mais figurez vous qu'on en parle beaucoup...
- évitez les surnoms communs peu imaginatifs, les noms commençant par Miss...
- évitez les noms comportant des termes liés à une mode de l'instant, comme Swagg. (Imaginez que Twitter soit né en 1991, on aurait aujourd'hui des comptes @Trop_Excellent ou @Gigatop - ce qui est très bon pour un compte actuel mais triste pour un compte qui aurait effectivement 30 ans)
- évitez les jeux de mots, c'est efficace mais vous avez de l'ambition, pas vrai ?
- si vous n'êtes pas journaliste, évitez de mettre votre vrai nom / prénom. Vous ne serez pas contraint dans votre expression.
- sauf si vous êtes Bernard Pivot, évitez de prendre un pseudo avec un chiffre style Fibretigre1

On peut avoir la tentation de jouer avec l'identification nominale, par exemple en mettant "un super compte" ou "suivez moi". Évitez. Mendier du follower est un signe volontaire de disgrâce.

En reprenant de façon stricte votre alias dans votre identification nominale, vous renforcez votre présence au parsing des moteurs de recherche. Ainsi, si on tape votre pseudo, on trouvera vos tweets plutôt que d'autres parlant de vous.


Votre photo de profil :

- Comme un logo elle doit bien se voir même réduite en tout petit (et ce sera le cas sur les nombreuses applis smartphones)
- Elle doit se distinguer au premier coup d'oeil, évitez les photos de chat, de silhouette en contre jour, d'anonymous, de mêmes internet et de héros de manga / comics / anime. Je vous donne un mini-tips qui ne me facilitera la vie, mais taper dans une couleur franche est utile, le noir et blanc est aussi très efficace.
- Evitez les trucs culcul genre votre oeil
- Epargnez nous les trucs ironiques (genre Derrick) ou les parodies de profil pic de gros comptes
- Pitié plus de Ghibli, sa place est sur un écran de cinéma
- Evitez les Profile Pic animées
- Ca a l'air évident, mais évitez les images agressives ou violentes
- Même si c'est très efficace, évitez les PP sexy ou à connotation sexuelle, style vos seins.


Votre Bio :

La bio, c'est très important.

Ecrivez quelque chose de beau, dedans. Ou quelque chose de sincère. Ou quelque chose de drôle, mais d'assumé, alors. Prenez ce qu'est le monde de l'écrit pour vous, pressez-le comme une orange, gardez les quelques mots qui restent, et tordez les encore pour les faire ressembler à vous.

Voici des bios que j'aurais pu écrire :

Ne demande pas pour qui sonne le glas, il sonne pour le chocolat.

Je suis le navire dont vous croisez les lumières dans la nuit.

Continuity is power.

Voici des bios que je trouve bien faites et qui à mon sens donnent envie aux lecteurs de suivre les comptes :

Journaliste courtois (Frédéric Bianchi)
Etudiant en médecine ou assassin ? (CaptaincokeIRL)
I come from the internet and work in the advertising (Sylvain Paley)

Vous remarquerez que dans ces 3 bios nous avons :

- de l'humour diaphane
- une information d'identité essentielle transmise sans douleur
- de la concision
- premier degré
- rien d'inutile
- plus de sens que de mots

Voici ce que je trouve vraiment décrédibilisant :

- Les hashtag. Ce n'est pas dénué de sens, car il permet de remonter votre profil lors d'une recherche spécifique. Ceci étant, c'est inutile et moche. Même si vous êtes un spécialiste du #seo. Quand vous aurez 100 000 followers vous pourrez même vous prétendre spécialiste de la #confiture, vous serez très crédible.
- Les ♥ ou ♪
- Les lieux communs d'ado de 12 ans style "J'aime la life et mes amis"
- Les atroces hobbys de votre CV style "Passionné par le cinéma et les jeux vidéo..."
- Les bios très longues
- Les bios qui font mention de vos modèles ou de vos idoles (surtout quand ce sont des vedettes populaires du moment style Rihanna...)
- Les bios qui précisent "follow back", qui en disent long sur l'extrême pauvreté du compte
- Les bios contenant des mots agressifs "je hais les cons"
- Les bios expliquant que la bio fait 160 caractères, ou qu'on est sur twitter, ou que vous êtes nouveau
- Les mentions navrantes du type "dans le crew de tel grand compte" ou pire "tel grand compte m'a déjà retweeté"
- Les CAPITALES
- La mention insistante sur un hobby certes qui vous passionne mais qui par voie de conséquence n'intéresse pas 90% de la planète
- Les bios contenant tout élément de cette liste, mais ironiquement


La localisation géographique :

Sa réalité n'a aucune importance pour le marché français de twitter, si ce n'est que je vous déconseille de dire la vérité si vous n'êtes pas à Paris.

Profitez-en pour trouver quelque chose de surprenant et drôle, sans être lourd. Sinon un petit "Paris" sera de très bonne figure.


Le fond d'écran de votre compte :

C'est un peu le easter egg de votre compte.

En fait, 99% du temps, il n'y a que vous qui verrez cet écran. Faites quelque chose de pas trop agressif, pour préserver votre santé mentale.

C'est l'occasion aussi de récompenser les gens qui sont venus sur votre page twitter dédiée. A vous d'être créatif et sobre. Vérifiez bien que votre photo ne tile pas en boucle de façon non contrôlée sur les grands écrans.


Et enfin, le plus important...la Timeline.

Et oui, parce que le facteur décisif d'une personne qui va vous ajouter, c'est la qualité de vos tweets. Or, si vous arrivez les mains dans les poches et que vous ajoutez des gens, vous jouez au caid sans avoir fait vos preuves.

Donc il va falloir, et ce paradoxalement avant d'avoir votre premier follower et following, avoir une TL présentable.

Ce qui signifie, si vous avez déjà 1000 tweets à votre compteur, prendre vos petits ciseaux et couper tous vos tweets qui donnent pas envie, et oui, les effacer !

Si vous êtes un nouveau venu, il va falloir créer une dizaine de tweets costauds qui vont prouver qu'un nouveau challenger vient d'arriver, et que c'est vous.

Il y a une section "Comment Tweeter efficacement" un peu plus bas, vous pouvez y faire un saut tout de suite si vous n'avez jamais tweeté auparavant.

Element de contexte important :

A quoi reconnait-on un compte influent ou crédible sur twitter ?

Réponse simple :

- son ratio followés / followers est très très faible.
- a ratio égal de la règle ci-dessus, s'il a peu de tweets, donc une faible ancienneté, il est encore plus crédible.

Votre but est d'avoir le compte le plus crédible en terme d'influence, c'est à dire avoir un nombre de followers plus important que votre nombre de followings.

La raison en est que la captation de followers se fait de façon grossière par le follow-back. Donc si vous followez un grand nombre de personnes (Lady Gaga en follow 140 000...) vous obtiendrez des abonnements consistants en retour.

Follower plus de 500 personnes (ou plus de 1000) est un non-sens sur Twitter, et une insulte pour vos followers, car vous leur avouez par votre action que vous ne lirez pas leurs tweets, mais que vous vous positionnez pour capter du follower. Vous ne voulez pas être ce salaud.

Quel est l'intérêt d'avoir un compte numériquement crédible ? Et bien parce qu'il permet sur simple coup d'oeil de séduire un follower.

Imaginez que vous rencontrez un compte inconnu qui follow 4 personnes mais qui est followé par 400 000 personnes. Vous pouvez avec une certaine assurance lui accorder le bénéfice de votre follow sur la foi de ces seules statistiques.

Revenons au compte.

A présent que vous êtes présentable, il va vous falloir constituer votre clan.

J'estime qu'il n'est pas possible de suivre correctement une activité twitter en followant plus de 500 personnes. Nous allons réduire l'objectif et fixer une limite à 400 followings, dont seulement 300 dans un premier temps (on laisse des emplacements vides).

Quand je dis cela, pas mal de personnes font l'objection : oui, mais les listes existent pour juguler le flux trop important...certes, mais dans notre optique, nous allons considérer non pas les tweets comme des flux d'information, mais comme l'expression d'un individu, autrement dit, l'individu qui tweete est plus important que le tweet lui-même. Et c'est l'individu qu'il faudra conquérir (ou auquel se soumettre) suivant les jeux relationnels de Twitter.

Vos abonnements, qu'on estime entre 300 et 500 dans cette première phase, se répartiront comme suit :

- 80% constitueront votre "Garde Prétorienne"
- 10% constitueront vos "Alliances Politiques"
- 10% constitueront vos "Abonnés Plaisir"

La Garde Prétorienne sont pour moi des personnes qui me follow et que je follow depuis le tout début de mon histoire numérique. Ce sont des individus, qui, sauf conflit réel, ne rompront pas le lien avec moi. Ils sont ma force et je suis la leur. Quand certains d'entre eux réussissent, je bénéficie de leur réussite et vice-versa. C'est le fameux "clan" évoqué plus haut. La constitution de ce clan va être évoquée immédiatement ensuite.

Les Alliances politiques sont spéciales. Au début de votre vie sur Twitter, vous aurez 0 personne dans votre pool d'alliance politique. Et puis bim, un jour, un grand compte, disons un compte à plus de 10 000 followers  et avec un excellent ratio followings / followés vous ajoute. Cette force de frappe en terme de communication n'est pas à négliger. Alors, même si cette personne ne fait pas partie de votre clan initial, vous allez la follower-back.

Les Abonnés Plaisir sont les comptes coup de coeur, qui vous intéressent personnellement, dont vous ne cherchez pas forcément le follow-back et qui n'entrent dans aucune dimension de conquête de follower, simplement dans votre plaisir d'utiliser twitter.

La constitution de votre clan (on y arrive) se fait par la stimulation de follow back de personnes judicieusement choisies. Je vous préviens tout de suite, abandonnez l'espoir qu'un très gros compte vous follow dans votre phase d'amorce, leur ressac en terme d'abonnement / unfollow est si intense que vous passeriez inaperçu. Et puis cela ferait de vous un cristal king de Twitter, il faut d'abord faire ses classes laborieusement, et gagner les followers à la sueur de son front - lorsque le flux entrant sera naturel, vous n'en savourerez que mieux votre situation.

Il vous faut trouver des gens qui VOUS ressemblent, c'est à dire :

- presque nouveau sur twitter
- actifs (au moins un post ces derniers jours)
- peu de followers, moins il y en a, mieux c'est (moins de 100 !)
- assez diversifiés dans leur nature (tranche d'âge, passion, profession, fréquence de publication)
- si possible, avec du potentiel. Regardez la section "comment tweeter efficacement" et si vous voyez des timeline qui correspondent à quelques un des principes énoncés, foncez !

Ce dernier point est important. Il faut voir que votre Garde Prétorienne va vous pousser en avant, mais que vous serez également le moteur individuel de chacun. Si un bon élément se détache, soutenez le dans sa course, et bientôt c'est lui qui vous tirera.

Vous allez chercher ces individus et rapidement...vous aller sécher. Difficile de trouver des gens qui correspondent !

Je vais vous donner un truc pour constituer un clan très facilement. Prenez un compte assez important que vous aimez bien. Tenez, vous m'aimez bien ? Alors prenez mon compte : @FibreTigre. Regardez mes abonnés. Vous allez avoir beaucoup de comptes qui correspondent dans une belle liste organisée par Twitter. Servez-vous, ce sont tous des chics types.

Suite à votre action d'abonnement, laissez décanter quelques jours, tout en maintenant votre rythme de publication.

Une portion plus ou moins grande de vos abonnements va vous follow-backer, c'est à dire s'abonner à vous en retour. Il faudra alors procéder à des opérations individuelles de fidélisation détaillées plus bas.

La question est : que faire des comptes que vous avez suivis et qui ne vous ont pas suivis en retour ? Vous désabonner ? 

NON. 

C'est très incorrect. Voyez, Twitter bientôt deviendra un chez vous. Si vous avez ce type de comportement, vous aurez demain à le subir chez d'autres. Faites de Twitter un endroit de gens classes.
A présent la tentation sera grande. A vous de voir.

Mais dans un monde idéal, cela se passerait ainsi : 

Observez votre timeline. Vous allez avoir les types suivants de compte :

- des gens qui vous ont followé-back et dont les tweets sont cools : super
- des gens qui ne vous ont pas followé-back et dont les tweets sont cools : affectez les dans les abonnés plaisir
- des gens qui vous ont followé-back mais dont les tweets sont chiants : à vous de voir...
- des gens qui ne vous ont pas followé-back et dont les tweets sont chiants : vous pouvez les unfollower l'esprit tranquille.

Unfollower parce que la TL d'un compte est chiante, c'est 100% légitime. Avec l'espace libre ainsi conquis, vous pouvez relancer, quelques jours ensuite, une nouvelle campagne d'abonnements.

Le but étant d'arriver à un ratio de followers / followings a peu près égal (300 / 300). C'est assez facile, vous verrez, parce qu'on se trimbale toujours entre 2% et 10% de bots commerciaux !


Fidéliser ses followers (capital !)

Gagner des followers c'est bien.


Mais ne pas les perdre, c'est là que se joue l'enjeu principal d'un compte performant.

Comment fidéliser un follower ? 

Voici une méthode que je vous conseille fortement.

Quand un follower s'ajoute à vous, vous regardez son compte. S'il a un blog, vous allez sur son blog et vous lisez un article. S'il a un tumblr, vous regardez le tumblr. S'il n'a rien en particulier vous lisez sa timeline. En gros vous faites sérieusement connaissance avec lui. Vous verrez, c'est très enrichissant.

Ensuite, vous lui envoyez un message privé personnalisé qui ne laisse aucune ambiguïté quant à votre investissement personnel sur son compte (parce que certains petits malins utilisent des robots pour envoyer un message automatique). Par exemple "Salut Damien, merci de me follower, j'espère que tu prendras du plaisir à me lire. J'ai vu que t'étais fan de GoT, est-ce que tu as lu A Dance With Dragons ?".

Cela peut vous sembler un investissement en temps incroyable, mais ce n'est jamais perdu. Et c'est l'occasion de faire de merveilleuses rencontres.

Si cette opération est un requis fondamental pour les membres de votre clan, vous devriez la pousser le plus possible dans vos futurs abonnés. J'ai eu le temps matériel de le faire jusqu'à mon 2 000ème follower, après quoi, j'ai du, à regret, laisser tomber. Mais cette rencontre intime avec le lecteur est quelque chose de très agréable.

Vous êtes arrivé à 300 followers ? On attaque la deuxième phase, celle de l'Odyssée.


L'Odyssée


Ou encore "traversée du désert". C'est une phase très difficile car on passe d'une conquête de followers par une méthode grossière (le follow-back) à la conquête de followers par la méthode pure de séduction, et ce, avec un compte pas forcément crédible.

Tenez bon en songeant qu'à chaque follower conquis, le reste sera plus facile.

Pour ce faire, il faut produire de bons tweets solides bien timés, sans facétie ou flood et en mettant en avant votre valeur ajoutée. 

Cependant, c'est aussi la période où en vertu de votre faible nombre de followers vous serez le plus à même dans toute votre histoire numérique d'effectuer des top-tweets (voire mon article sur le sujet). A 500 followers, un top-tweet peut facilement vous en rapporter de 200 à 300 en quelques jours, et ainsi transformer votre Odyssée en traversée fulgurante.

Si je vous conseille dans l'ensemble de votre histoire numérique d'être le plus généraliste possible afin de faire de votre compte un véritable outil de vie, exceptionnellement durant cette période difficile vous pouvez vous laisser aller à de l'humour facile, qui est toujours un bon moyen de capter de l'audience (volatile, toutefois).

Maintenez la stratégie de fidélisation, et n'hésitez pas à revenir en DM sur des comptes concernant des sujets pouvant les intéresser, afin de susciter un bouche à oreille positif vous concernant.

Si vous avez le temps, argumentez avec modération et intelligence dans des articles de magazines web à forte audience en signant de votre compte twitter, et ce quotidiennement. Ne vous réjouissez pas d'être cité dans la presse papier ou la TV : ce type de média n'a aucun impact sur le following.

Ne pas négliger non plus l'influence du monde IRL ! Mentionnez votre compte quand vous rencontrez quelqu'un, il vous ajoutera certainement. A ce stade, tout compte est très précieux.

Avec beaucoup de sueur et un temps qui vous paraîtra très long, vous arriverez à 1 000 followers, c'est alors que commence la troisième phase :


La systématisation


Vous commencez à avoir un compte crédible et vous devez être rompu à l'écriture et à la stratégie de publication de tweets performants.

Normalement capitaine, vos voiles sont gonflées et il n'y a plus qu'à vous laisser porter par le vent. On est dans une phase de systématisation, où l'on peaufine les mécaniques rodées par la traversée du désert et surtout, on ne se laisse pas aller (vous ne vous laisserez jamais aller si vous êtes un pro).

Gardez le cap à l'oeil : il ne faut pas que vous passiez la barrière des 10 000 tweets. En dessous, vous restez un compte assez jeune et cette idée renforce la puissance de votre ratio followés / followers. Si vous devez approcher les 10 000 tweets, soyez sans pitié : supprimez vos tweets les moins RT - mais retenez les pour analyser en quoi ils ont été un échec.

Passée la barre des 3 200 tweets, faites une sauvegarde de votre timeline et ce toutes les tranches de 3 200 followers.

Passée la barre des 5 000 followers, vous ne serez pas pompeux d'ouvrir un deuxième compte qui vous servira à faire des reply sur une TL indépendante. A partir de là, vous pouvez timidement passer la barre des 10 000 tweets.

Bonne chance pour la suite, au delà sont des territoires que j'arpente en ce moment avec prudence.


Comment Tweeter efficacement

Etrange comme cette section vient si loin dans cet article alors qu'on pourrait penser que, tout simplement, il suffit d'avoir d'excellents tweets pour avoir des followers.

C'est faux, toutefois.

Déjà parce que la définition d'un excellent tweet varie d'une personne à l'autre, et très fortement de l'écrivain au lecteur, ensuite parce qu'il y a un phénomène d'automatisme dans la lecture.

Pour une grande partie de la population, les gens vont vérifier des blogs bd, le strip dilbert du jour, la une de google actualités sans vraiment la lire, simplement sous la force de l'habitude.

Aussi parce qu'on ne RT pas forcément des tweets parce qu'on les trouve bons. On les RT aussi parce qu'ils mettent en valeur notre propre identité. Exemple, je vais RT ce poncif d'un obscur réalisateur, parce que moi, les mecs, les réalisateurs obscurs ce sont mes potes.

Inversement, on ne RT pas un bon tweet d'une personne qu'on se refuse à cautionner de notre image. 

Cependant, oui, il existe des règles fondamentales pour développer une TL intéressante.

Voici quelques-unes de ces règles :

1) Twitter n'est pas un chat.

Si vous avez 1 000 followers et que vous décidez de répondre à quelqu'un en particulier, vous consommez du temps de lecture inutilement pour 999 personnes. C'est inacceptable.

2) Le flood est la première raison d'unfollow

Un bon compte twitter publie 5 tweets par jour. Si vous floodez, c'est à dire que vous publiez, disons, 30 tweets dans la journée voire plus, cela aura les conséquences suivantes :

- il y aura forcément une déperdition de qualité
- vous allez avoir obligatoirement des unfollows
- votre nombre de tweets va rapidement augmenter et diminuer la crédibilité de votre compte
- vous développez une addiction malsaine qui vous entraîne dans un cercle vicieux et une stagnation du nombre de followers

Je répète : le flood est la première raison d'unfollow, largement devant, par exemple, l'antagonisme idéologique ou le conflit numérique.

3) Vous n'avez pas de bons tweets en tête ? Ne tweetez pas. 

Un compte qui ne tweete pas ne perd pas de followers (enfin si, des bots).

4) Pour être RT, il faut être lu.

Et pour être lu, il faut publier à des heures et des jours de grande audience. Voici les heures de bonne audience :

- de 10h à 11h
- de 16h à 18h

jours forts : mardi et jeudi

Bonne audience le samedi soir également.

Vous avez une idée d'excellent tweet à 3h du matin ?

RAVALEZ VOTRE FIERTE et votre spontaneité, et programmez votre tweet pour le lendemain, à 10h30. Vous ne tweetez pas pour vous débarrasser d'une idée, mais pour enchanter vos lecteurs. Ils méritent votre tweet, alors offrez-le leur !

5) La Tour Eiffel explose ? Ne tweetez pas.

Parce que vous n'êtes pas là pour faire des bons mots sur une actualité qui sera toujours retournée à chaque minute, et parce que twitter autre chose dans des moments où toute l'actualité est focalisée sur un sujet n'a aucun impact. Attendez que la vague passe, et poursuivez votre course.

6) Vous perdez des followers, ou un follower précieux à vos yeux vous quitte ? Cessez de pleurer et comportez vous comme un adulte.

Mendier du follower (ou du RT) c'est se placer dans la caste des intouchables de Twitter. N'y entrez pas.

Sur Twitter, tout est information, rien n'est émotion.

Si votre flux de followers diminue, il y a une raison dans votre Timeline qui le justifie, et si vous ne la trouvez pas, peut-être que Twitter fait une purge dans les bots qui constituent 5% de vos abonnés...

7) Vous avez 10 000 followers ? Ne le twittez pas. 

Espèce d'arrogant qu'on jalouse.

8) Si on vous pose une question, vous devez répondre...par message privé par exemple.

Vous maintenez l'intimité entre votre lecteur et vous sans altérer votre timeline et embarrasser vos autres followers.

9) Evitez l'ironie...

...soyez sincère !

10) Soyez sans cesse une valeur ajoutée à la Timeline.

Vous voulez répondre / ou retweeter quelque chose ? RT manuellement et ajoutez votre commentaire qui devra comporter une réelle valeur ajoutée afin que :

- vos RT gagnent une dimension supplémentaire en terme de densité de contenu
- vos RT soient RT !

---
En plus de ces règles, j'aimerais insister sur le caractère généraliste de votre communication. 

Vous verrez qu'il vous sera plus facile de faire certains tweets : tweets d'actualité, tweets d'humour, tweets poétiques ou philosophiques...facile et en plus ces tweets seront "rentables". Ce seront des filons sémantiques dans lesquels vous serez tenté de puiser en permanence.

Abstenez vous. Faites l'effort d'être continûment généraliste : de parler de votre vie, de faire de l'humour, de parler d'actualité...de faire de tout, finalement !


Ce n'est qu'à ce prix que votre compte prendra une vraie valeur, car lorsqu'il sera puissant de ses followers, vous aurez la liberté totale d'en faire ce que vous voulez.

Imaginez qu'un compte se bâtisse uniquement sur de l'humour. Trois ans après, vous le voyez d'un coup parler sérieusement économie ou pleurer sur sa vie personnelle ?

Twitter doit vous libérer, pas vous enfermer.

Muni de ces quelques règles, il ne vous manque plus qu'une chose, le contenu. Soyez simple, ne vous cassez pas la tête. La simple vie d'un individu, qu'il se lève, qu'il souffre et qu'il fasse une tarte aux fraises sont parfois des palliatifs délicieux aux propres vies de vos lecteurs.

De votre sincérité se dégagera une véritable poésie, faites-vous confiance.


Que faire en cas d'échec ?

Twitter est une belle aventure, et comme toutes les belles aventures, vous allez passer par des moments éprouvants, avec des échecs, des fuites de followers, des tweets qui s'écrasent alors que vous placiez en eux les meilleurs espoirs.

Plus décourageant encore, ces tweets dont vous avez honte et qui vont atteindre les sommets, associant votre pseudo à des réussites embarrassantes.

Gardez toujours la tête froide et le contrôle. Ne réagissez (et ne twittez) jamais sous le coup des émotions que Twitter génère en vous. (vous pouvez librement twitter sous le coup des émotions de votre vie courante, par contre !). Tout passe, et le monde oublie.

Plus que tout, vous avez aussi votre clan et vos amis qui sont là pour vous soutenir. Vous serez surpris des liens solides qui peuvent se tisser entre des inconnus sur ce merveilleux réseau social.

Si ce guide vous a aidé, et que vous avez trouvé du plaisir et du bonheur (voire de l'emploi !) dans Twitter, faites le moi savoir, cela me fera plaisir.

A bientôt...sur Twitter !



45 commentaires:

  1. Merci pour cet article, aussi utile qu'intéressant ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Cela semble compliqué pour pour pas grand chose. De toutes évidences, certains ne sont pas faits pour Twitter (moi le premier, j'ai jamais dépassé les 50 followers). Après, il est vrai que si j'avais plein de followers, je dirais peut-être pas ça. Quoi qu'il en soit, il serait drôle de faire un article sur ceux qui n'y arrivent pas (losers, maladroits, imbéciles...), qui restent bloqués à 48 depuis 2010.

    En tous cas, article bien vu, bien construit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. utiliser un logiciel twitter bot automatisation Ici

      Supprimer
  3. Quelle froideur, mon gros matou. Cette vision pragmatique est sans doute profitable au vu de ta montée en flèche, mais supprime une partie du côté "humain" de Twitter, ce qui est dommageable à mon sens. Tu présentes Twitter comme un jeu de "Roi de la cour de récré". Ça fonctionne. Je préfère le parallèle au café plein de copains, avec plein de discussions en même temps.

    Mais bon, le titre de l'article annonce la couleur, cet article répondra à un type d'objectif, sans aucun doute :)

    RépondreSupprimer
  4. Excellent article. Très détaillé et plutôt juste( pour avoir croisé des gens à différentes stades de leur évolution twittesque).
    Je m'en vais de ce pas le recommander.

    RépondreSupprimer
  5. Très bon article, si on veut gagner en popularité :)
    Je rejoins un peu l'avis de Tibo, je préfère aussi le parallèle avec le café. Après chacun voit midi à sa porte !

    Je pense par contre qu'il faudrait nuancer les points 1 et 8 qui se regroupent un peu : il faudrait faire un dm ou non suivant le sujet de conversation. Une réponse bien placée peut valoir des retweets et permet de grapiller des followers du correspondant. Après c'est subjectif, mais j'aime bien lire des petites conversations, qui sont parfois marrantes.
    Bien sur si la conversation commence à durer… hop dm.

    Bon après je peux parler je n'ai pas réussi à dépasser les 50 followers ^^' Je m'en vais de ce pas appliquer quelques conseils que tu as énoncé.

    RépondreSupprimer
  6. Perso j'ai une grosse bite, donc j'ai pas besoin de tout ça. Mais c'est gentil de penser aux micro-pénis.

    RépondreSupprimer
  7. Perso, j'ai aussi une grosse bite.

    RépondreSupprimer
  8. Brillant.
    Je suis inscrit sur twitter depuis 2-3 ans, je stagne à 15 followers. Pourquoi si peu ? je ne cherche par à avoir des followers. Donc j'ai simplement 5 bots, 5 comptes marketings, et 5 personnes qui m'ont followé pour échanger par DM.
    Je followe environ 70 personnes. Quelques gros comptes (>10000) et une floppée de plus petits (>500). Je me sers de twitter comme un prescripteur. Ca me fait une revue de web très efficace. Je suis aussi certaines personnes pour leur sens de l'humour, ou sens de la formule.
    Si j'ai aussi peu de followers et que je ne cherche pas à en avoir davantage, c'est parce que j'ai rien de passionnant à raconter. C'est aussi quand dans mon milieu pro, personne n'a de compte. Je ne suis ni journaliste, ni designer, ni community manager.

    Questions que je me pose depuis longtemps : comment fait-on pour suivre 500 personnes ? même organisés en liste, car fait beaucoup. Concrètement comment on fait ? 5 tweets par jours chacun, ça fait 2500 tweets en tout ? on lit quoi ? on lit en diagonale ? un sur deux ? un sur dix ? quel intérêt ? quelle proportion de bullshit sur ces 2500 tweets ? quel intérêt de s'abonner à autant de bullshit ?

    Au plaisi de vous lire.
    Max

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à tous, merci de vos commentaires.

    Concernant Anonyme(1) il estime que stagner en followers est être "maladroit, imbécile", c'est faux. Simplement il faut se poser la question de l'audience. Les gens que tu follows sont-ils susceptibles en retour de s'intéresser à toi ? Je vais te faire part de mon expérience personnelle. Cela fait 19 ans que j'écris, disons, plusieurs pages par jour en moyenne. Mais cela ne fait qu'un an que je suis lu. Être lu, aller chercher son public, est éminemment difficile. J'espère vous y aider avec cela.

    RépondreSupprimer
  10. Concernant Tibo, je suis très froid oui (je le suis dans la vie aussi) mais surtout professionnel. J'ai dit à plusieurs reprises sur twitter comme IRL que je jouais ma vie sur Twitter. J'ai investi beaucoup de temps et j'en ai tiré des fruits : j'ai aujourd'hui grâce à Twitter des projets incroyables (j'en présenterai 2 cet été) qui auraient été inimaginables il y a quelques années pour moi. Et je parle de projets aboutis, il y en a de nombreux autres qui se construisent en ce moment dans l'ombre, ou dans la lumière (comme Corridors SA).

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Max,

    Je trouve que l'utilisation légitime que tu fais de twitter te comble et à ce titre ton compte est normal.

    Suivre 500 personnes est limite...bien qu'il ne soit pas rare que des comptes suivent 1 500 personnes. Comme dit dans mon article l'argument "organisé en liste" ne tient pas, car la somme des listes reste identique en terme de volume de lecture. L'intérêt pour des comptes comme Lady Gaga qui follow 140 000 personnes est le follow back immédiat.

    Ensuite, les gens qui ont 1500 followings ne doivent pas tout lire, simplement les dernières entrées, voire rien. Je lis ma TL, croyez le ou non, mais j'agis comme si je ne la lisais pas dans le fond : je twitte sans répondre.

    En revanche dans la limite des 200 - 500 followers (je suis à 280), on est dans le domaine du possible pour les raisons suivantes :

    - 0,8% des gens sur twitter sont morts, donc ne twittent pas
    - x % des gens ne twittent pas, x augmentant avec le temps
    - à part moi, peu de contributeurs sont des robots : ils twittent beaucoup ou très peu, la liste de lecture sera plus ou moins pratiquable.

    Last but not least, il ne faut pas sous estimer le potentiel d'addiction de twitter : quand on voit que certains comptes ont plus de 100 000 tweets au compteur, ils doivent se loguer souvent et en retour ont faim d'information.

    RépondreSupprimer
  12. Pour ma part, je suis sur twitter depuis le début d'année.
    J'ai beau essayer, je n'en saisis pas vaiment l'interet (à l'inverse de facebook, qui sert in fine à baiser, ou s'en garder une possibilité, ou la possibilité d'y croire...bref)

    Pour ma part, j'ai l'impresion d'être à une pause clope, ça parle du temps, de quelques infos, d'émissions, qq dit une connerie, on rigole... bouleversant.

    Comme tu as l'air d'être un pratiquant assidu, quel est pour toi (en dehors de tes projets perso décrochés) l'objectif de ce "micro-blogging" ? Satifaire des ego, un manque de reconnaissance, exprimer la futilité et l'instantanéité de notre univers ?

    Par ailleurs, cet outil te semble t'il avoir une véritable portée jounalistique ? (c'est l'usage que jen fais pour ma part)

    RépondreSupprimer
  13. Ben "en dehors des projets perso décrochés" pas grand chose...mais ce ne sont pas des projets anodins. Hier encore, j'ai du expédier dans la nuit un projet (un prototype de jeu en ligne pour une très grande enseigne pure player international), une chose inimaginable pour un codeur qui arrive les mains dans les poches.

    Twitter aussi m'aide à comprendre "ce qui marche". Des phrases prennent bien, d'autres moins. C'est une excellente école.

    RépondreSupprimer
  14. Je vois Twitter un peu comme Max.
    J'y vais pour la détente, et pour suivre quelques personnes et personnages (bien que ça se confonde des fois sur Twitter) et ne suis pas a la recherche d'abonnés (j'en ai une dizaine)
    Du coup, je followe une centaine de personnes, ait un @ complètement débile, et je Twitter uniquement comme un moment de détente de jeu, de partage avec mes quelques potes.

    Même si je comprend très bien le versant pro que peux avoir le réseau, ça me rend un peu triste de voir tellement de personnes utiliser une cour de récré simplement pour essayer de devenir un des rois.

    Bon, ce n'est pas a moi de critiquer cela, chacun est libre, je préfère juste utiliser une cour de récré pour son usage originel a savoir s'amuser.

    RépondreSupprimer
  15. Excellent article. Je rêve du même concernant la blogosphère. Pourtant, désormais je compte les tigres pour m'endormir la nuit...

    RépondreSupprimer
  16. Superbe article!

    Un article similaire sur le twitter noise (ratio tweets/abonnés) serait le bienvenu (si ce n'est pas déjà fait).

    Merci d'avance!

    RépondreSupprimer
  17. https://twitter.com/FouineLa_BG_93 suivez please your folowe bizbou

    RépondreSupprimer
  18. Clap clap ! même si je ne partage pas l'idée d'anonymat qui devrait s'appliquer à tous sauf aux journalistes... sauf si l'on veut troller comme @FouineLa_BG_93 biensûr

    RépondreSupprimer
  19. www.fanfolloweb.com
    meilleur prix du marché, les meilleurs followers et le meilleur service.

    RépondreSupprimer
  20. Je confirme ce qui est dit juste au desssus. Fanfolloweb c'est la référence en la matière et les moins chers de surcroit.

    Pas la peine de payer des milliers d'euros. Le travail est super sérieux et j'ai grace a eux obtenu un peu plus de 30% de nouveaux clients.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  21. Bonjour Monsieur le Tigre,

    J'ai commencé à appliquer ta méthode et on verra ou ça me mène (souhaitons-moi bonne chance).

    Par contre, j'ai une question concernant la veille : Twitter est très intéressant pour suivre beaucoup de comptes sur un domaine précis et, ainsi, être informé de ce qu'il se passe dans le domaine et, notamment, les points sur lesquels la communauté se focalise (le buzz ?).

    Or, la veille ne semble pas compatible avec ton utilisation de twitter. Me trompe-je ?

    Merci pour l'article en tous cas.

    Nico / @nmasztaler

    RépondreSupprimer
  22. Salut, je viens de lire ton article sur ton blog et il est super interessant!! J'y ai appris pas mal de choses.
    Moi qui hesitais à supprimer mon compte, je vais peut etre attendre encore un peu... Merci à toi !
    J'applique tes conseils de ce pas : Abdel / @abdelou95

    RépondreSupprimer
  23. Oui super article, agréable à lire et très détaillé. Cependant il n'est pas toujours vrai, surtout pour la tranche des 13/17ans je dirais, enfin les plus jeunes quoi, en tout cas pour le nombre de tweets et le spam. Voilà voilà pour l'esprit critique, mais continue comme ça ! ;)

    @juliegurinier
    :p

    RépondreSupprimer
  24. Très bon article. J'ai commencé à appliquer, et c'est incroyable le nombre de twittos qui sont abonnés à plus de 500 personnes ... et suivi par 20-30.

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour ces conseils éclairés et cet article très bien construit.

    RépondreSupprimer
  26. Très instructif, je prend note, merci !

    RépondreSupprimer
  27. Merci beaucoup, excellent article ! Une vision rationnelle des choses...
    Nouveau sur twitter, je cherchais comment avoir des followers; enfin, au moins 1 pour commencer. Sans vouloir en avoir des milliers, c'est vrai que "0 abonné", c'est un peu déprimant...
    Et ton article m'a permis de mieux appréhender le fonctionnement de twitter... et ça y est, j'ai mon premier follower; encore merci !

    RépondreSupprimer
  28. avec tes 17000 followers, il faut que tu crées une nouvelle tranche :p

    RépondreSupprimer
  29. Je n'ai toujours pas compris comment gagner des abonnés quand on débarque dans ce monde étranger !

    RépondreSupprimer
  30. Venez me follow @ItsMeSheymma !! Je rends les follow ! Je suis nouvelle aidez moi ! J'aimerais trop être populaire sur sur au moins UN réseau sociaux... S'il vous plaiiit :3

    RépondreSupprimer
  31. Venez me follow @ItsMeSheymma !! Je rends les follow ! Je suis nouvelle aidez moi ! J'aimerais trop être populaire sur sur au moins UN réseau sociaux... S'il vous plaiiit :3

    RépondreSupprimer
  32. Votre article est interessant, bien que je n'ai pas tout compris ... Pas assez concret pour moi. Sur mon compte Twitter, moi j'ai des Tweets, des Abonnements, des Abonnés, mais pas des Followers, où les trouve-t-on ?
    De même, qu'est-ce qu'un RT ? Pourriez-vous faire un nouvel article et le faire lire à un débutant avant de le publier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  33. Journal Miraval:
    Les followers sont les personnes qui sont abonnées à ton compte twitter.
    Un RT est un ReTweet, une personne qui Retweet un tweet que tu as précédemment tweeté a RT ton tweet.

    RépondreSupprimer
  34. Pour me follow @tristanislas1

    RépondreSupprimer
  35. utiliser un logiciel twitter bot automatisation Tweet auto followers

    RépondreSupprimer
  36. Ola!

    Moi je pense qu’il reste un peu difficile de decoller et faire connaitre son compte instagram.. surtout quand il s’agit d’une activite ou on veut faire un peu d’argent avec..

    Personnellement, lorsque je crée de nouveaux sites web avec des pages fans et des comptes Instagram ou twitter associés j’ai toujours eu beaucoup de mal à faire grimper ces deux chiffres… donc je me suis dis que acheter des followers pour impressionner d’autres pourra faire avancer les choses.

    En ce qui me concerne, j’étais septique et pas très rassurée d’acheter ce genre de services sur internet.
    J’ai fais un peu le tour et c’est vrai que lorsque l’on veut acheter des followers, des commentaires ou des likes instagram, il y a à boire et à manger.

    Je suis artiste & web-marketer et j’essaye donc de promouvoir mes travaux le plus possible.

    Pendant 2 mois, j’ai eu environ 250 followers et quelques likes et je désespérais un peu sincerement. Je me suis donc laisser tenter et j’ai acheté des followers dans un premier temps sur le site http://www.ezylikes.com c’est une amie qui m’a recommandé ce site.

    J’ai été très vite servie, rien a dire sur le service.

    Je me suis demandé si ça allait vraiment m’apporter quelque chose de plus.
    Bah en fait, j’ai acheté 5000 followers et j’ai eu 25000 et un tas de commentaires sur mon compte en l’espace d’un mois à peu près.

    Donc résultat , je trouve pas ça si vilain.
    Voila pour mon expérience perso .
    Bon courage à tous.

    RépondreSupprimer
  37. Meme en suivant tout ces conseils, il sera très difficile voir impossbile d'atteindre le seuil des milliers de followers sans faire appel aux services d'un site spécialisé dans ce domaine. Si vous souhaitez sauter le pas et acheter des followers sur twitter, je vous recommande le site: https://realfollowers.fr Le support est actif et les followers sont réels.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour à tous, en effet très bon article…
    Je suis assez d’accord avec vous quant à la crédibilité d’une entreprise selon son nombre de followers… c’est pourquoi, j’ai beaucoup travailler à faire grossir celui de mon compte!!! mais arrivé a 6500 environs, j’ai cédé à la tentation, j’ai acheté 2500 followers supplémentaires sur www.ezylikes.com, j'avoue que j'avais peur d'avoir des followers qui rentrent pas dans ma cible car je suis très attentif a la qualité de mes followers, cependant, je pense aussi que cela va donner un vrai coups de pouce dans l’acquisition d'autres abonnés.
    Il est évident que le monde attire le monde. Je m’explique : si l’on doit choisir entre deux restaurants, l’un totalement vide et l’autre plein. La plupart des gens iront dans le restaurant déjà fréquenté ;)
    Sans vouloir faire de publicité, il y a une plateforme qui cartonne et qui ne censure pas (pour le moment) l’achat d’abonnés et de likes Instagram c'est Ezy likes : www.ezylikes.com

    Mon avis aujourd’hui, c’est que j’ai presque trop attendu pour le faire… c’est un vrai complément lorsqu’on s’inscrit dans une volonté de travailler son image de marque avec instagram.

    RépondreSupprimer
  39. Very informative article which is about the Acheter Des Followers Instagram and i must bookmark it, keep posting interesting articles.
    Acheter Des Followers Instagram

    RépondreSupprimer

Merci de lire mon blog